*****

LES PRIX LITTERAIRES

Les prix français (par ordre de date de création) Les prix par genre (par ordre de date de création)
LE PRIX GONCOURT (1903)
Histoire
Fonctionnement du Goncourt
Comment devient-on un académicien :
Quelques lauréats :
Les prix policiers :
PRIX DU QUAI DES ORFEVRES (1946)
Quelques lauréats :

LE PRIX FEMINA (1904)
Quelques lauréats français:
Quelques lauréats étrangers :
Quelques lauréats essayistes :

PRIX 813 (1981)
Quelques lauréats :
LE PRIX DU FESTIVAL DE COGNAC (1984 & 1999)
Quelques lauréats :
LE GRAND PRIX DU ROMAN PAR L'ACADEMIE FRANÇAISE (1918)
Quelques lauréats :
PRIX SANG D'ENCRE (1995)
Quelques lauréats :
LE PRIX RENAUDOT (1926)
Quelques lauréats :
LE PRIX POLAR DE COGNAC (1996)
Quelques lauréats :

LE PRIX INTERALLIE (1930)
Quelques lauréats :

PRIX POLAR SNCF (2000)
Quelques lauréats :
LE PRIX DES DEUX MAGOTS (1933)
Quelques lauréats :
 
LE PRIX DES LIBRAIRES (1955)
Quelques lauréats :
PRIX BRAM STOCKER (1988) (prix du livre d'horreur, fantasy)
Quelques lauréats
LE PRIX MEDICIS (1958)
Quelques lauréats :
Les prix SF
LE PRIX DES LECTRICES DE ELLE (1970)
Quelques lauréats :
PRIX HUGO (1953)
Quelques lauréats :
LE PRIX DU LIVRE INTER (1975)
Quelques lauréats :
PRIX NEBULA (1965)
Quelques lauréats :
LE PRIX RELAY (1978 - 1984)
Quelques lauréats
PRIX LOCUS (1971)
Quelques lauréats :
LE PRIX GONCOURT DES LYCEENS (1988)
Quelques Lauréats :
GRAND PRIX DE L'IMAGINAIRE (1974)
Quelques lauréats :
LE PRIX DECEMBRE (1989)
Quelques lauréats :
PRIX AURORA (1980)
LE PRIX DE FLORE (1994)
Quelques lauréats :
PRIX MEMORIAL PHILIP K. DICK (1983)
LE PRIX YVES GIBEAU (??)
Quelques lauréats
PRIX ARTHUR C. CLARKE (1987)
Quelques lauréats :
LE PRIX DE LA PETITE EDITION (ZAZIEWEB) (2002)
Quelques lauréats
UTOPIALES FESTIVAL (1988)
Quelques lauréats :
  PRIX LITTERAIRES DE FANTASTIC'ARTS (1994)
Quelques lauréats :
  PRIX BOB MORANE (1999)
Quelques lauréats :
  PRIX MASTERTON (2000)
Quelques lauréats :

Prix Etrangers :  
LE PRIX NOBEL DE LITTERATURE (1901)
Quelques lauréats :
LE NATIONAL BOOK AWARD (1950)
Quelques lauréats :
LE PRIX PULITZER (1904)
Quelques lauréats :
LE MAN BOOKER PRIZE (1969)
Quelques lauréats :
LE GEORG-BÜCHNER-PREIS (1923)
Quelques lauréats :
LE PRIX MIGUEL DE CERVANTES (1976)
Quelques lauréats :
LE PRIX AKUTAGAWA (1935)
Quelques lauréats
 
LE STREGA (1947)
Quelques lauréats :
LE PRIX THURBER (1996)
Quelques lauréats :

CALENDRIER DES REMISES DE RECOMPENSES :

Sources

 

LE PRIX GONCOURT

La petite histoire :

Les frères Goncourt ont voulu reconstituer l'ambiance des salons littéraires du XVIIIe siècle, et celle des nombreux déjeuners ou dîners d'écrivains du XIXe (les «dîners Magny»). Ils créent donc le "Grenier" : lieu de rendez-vous et de discussions autour des lettres.
Après la mort de Jules en 1870, Edmond devient l'animateur du «Grenier» et le créateur de la «société littéraire», qui se nommera plus tard Académie Goncourt par opposition à l'Académie française (contestée par Goncourt car elle refusa «l'immortalité» à de grands esprits tels que Balzac, Flaubert, Zola, Maupassant, Baudelaire...).
A sa mort, en 1896, Edmond de Goncourt laisse un testament détaillé sur ce que doit devenir l'Académie : ses légataires Daudet et Hennique vont bientôt donner naissance au Prix Goncourt.
Les fameux dîners mensuels réunissant «les Dix», (une expression utilisée par Jules Vallès dans un article d'ailleurs hostile à la fondation de l'Académie), peuvent enfin avoir lieu. Le premier se déroulera le 26 février 1903 dans un «salon pour noces» du Grand Hôtel.
La Société Littéraire des Goncourt fut officiellement fondée en 1902 et le premier prix Goncourt était décerné le 21 décembre 1903.

Fonctionnement du Goncourt :

Le prix Goncourt, créé pour récompenser chaque année « le meilleur ouvrage d'imagination en prose, paru dans l'année » est attribué presque exclusivement à un roman. Il est le prix français le plus convoité.
Les membres de l'Académie Goncourt se réunissent chaque premier mardi du mois dans leur salon, au premier étage du restaurant Drouant à Paris. Le nom du lauréat est proclamé début novembre.
Le prix ne peut être décerné qu'une seule fois à un même écrivain. (Seule exception : l'écrivain Romain Gary l'a reçu en 1956 pour son roman Les racines du ciel, puis en 1975, sous le pseudonyme Émile Ajar, pour le roman La Vie devant soi).

Comment devient-on un académicien :

On y entre par cooptation (le nouveau membre est désigné par les anciens) et on est nommé à vie. (André Stil venant de décédé, c'est Bernard Pivot qui le remplace). Ce jury permanent, et donc vieillissant, soulève beaucoup de polémiques quant à la faculté du Goncourt à sortir d'un certain académisme dans la littérature. C'est le seul Jury permanent de tous les autres prix littéraires (avec le prix Strega en Italie).

Avant l'arrivée de Bernard Pivot, les « Dix » étaient exclusivement des écrivains. Les académiciens Goncourt ne sont pas rémunérés.

Le lauréat du prix Goncourt reçoit un chèque symbolique de 10 €. Mais il existe également des Bourses Goncourt, pour lesquelles les écrivains gagnent une somme plutôt conséquente. A l'exception de la Bourse Goncourt de la poésie instituée grâce au legs Adrien Bertrand (prix Goncourt en 1914), l'attribution des autres bourses se fait en partenariat avec différentes municipalités : Strasbourg pour la Bourse Goncourt de la nouvelle - Paris pour la Bourse Goncourt du premier roman - Nancy pour la Bourse Goncourt de la biographie - Fontvieille pour la Bourse du livre pour la jeunesse.



Quelques lauréats :

2005 : Trois jours chez ma mère, François Weyergans 1997 : La bataille, Patrick Rambaud (L'idiot du village chroniqué)
2004 : Le Soleil des Scorta, Laurent Gaudé 1994 : Un aller simple, Didier Van Cauwelaert
2003 : La maîtresse de Brecht, Jacques-Pierre Amette 1992 : Texaco, Patrick Chamoiseau
2002 : Les ombres errantes, Pasqual Quignard 1987 : La nuit sacrée, Tahar Ben Jelloun
2001 : Rouge Brésil, Jean-Christophe Rufin 1985 : Les noces barbares, Yan Quéffelec
2000 : Ingrid Caven, Jean-Jacques Schuhl 1984 : L'amant, Marguerite Yourcenar
1999 : Je m'en vais, Jean Echenoz 1954 : Les mandarins, Simone De Beauvoir
1998 : Confidence pour confidence, Paule Constant 1944 : Le premier accroc coûte deux cents francs

Retour en haut de page

 


LE PRIX DES DEUX MAGOTS

Ce prix français a été créé en 1933 à la terrasse du café des deux magots par l'écrivain Roger Vitrac et une bibliothécaire de l'école des Beaux Arts. Après avoir réunis un jury de 13 auteurs, ils élisent le lauréat et lui remettent chacun 100 francs.
Dès le lendemain de cette création, le propriétaire du café a décidé d'assurer la dotation, depuis tous les propriétaires ont assumé cette tâche. La récompense s'élève aujourd'hui à 50.000 francs (environ 7.600 €).
Ce prix est remis courant janvier.

Le prix des deux magots privilégit les jeunes talents prometteurs.



Quelques lauréats :

2005 : Retour à Zornhof, Gérard Oberlé 1982 : Macaire le Copte, François Weyergans
2004 : La dormeuse de Naples, Adrien Goetz 1978 : L'été meurtrier, Sebastien Japrisot (La dame dans l'auto... chroniqué)
2003 : Exhibition, Michka Assayas 1973 : Le vent de la nuit, Michel del Castillo
2002 : Je suis dans les mers du Sud, Jean-Luc Coatalem 1970 : Joko fête son anniversaire, Roland Topor
2001 : Le portail, Jean-François Bizot 1969 : A Pleur-Joie, Elvire Brissac
2000 : La vraie joie, Philippe Hermann 1967 : L'air de Venise, Solange Fasquelle
1996 : Barbe à Papa, Eric Neuhoff 1955 : Histoire d'O, Pauline Réage
1993 : Le très-bas, Christian Bobin 1933 : Le Chiendent, Raymond Queneau

Retour en haut de page


LE PRIX GONCOURT DES LYCEENS

 

Le prix Goncourt des lycéens est un prix littéraire français créé en 1988 en collaboration avec le rectorat de Rennes et avec la bienveillance de l'Académie Goncourt.
Il est décerné au début novembre le même jour que son aîné, le prix Goncourt, par un jury de quelque 1 500 lycéens (classes de seconde, première, terminale, généralistes, technologiques ou professionnels) issus de 50 lycées de toute la France qui ont débattu et élu en classe leur roman préféré.
Des délégués sont ensuite désignés pour aller représenter les différents lycées, ils se présentent chez Drouant, et parmi les trois livres finalistes, ils désignent le lauréat.

Par ce prix, la Fnac, le rectorat de Rennes et le Goncourt espèrent redonner goût à la littérature aux jeunes. Ils leur permettent ainsi de s'immerger complètement dans l'univers du livre en leur donnant la possibilité de désigner leur propre prix.
Cet intêret serait sollicité grâce à des débats en classe, des rencontres avec des auteurs...

La Fnac ne s'est pas arrêtée en si bon chemin, elle a également mis en place le prix Fnac des jeunes lecteurs (classes CM1), et s'investi ainsi dans la lutte contre l'illetrisme.

Aujourd'hui le Goncourt des lycéens a une telle notoriété que certains le préfèrent au Goncourt officiel. En effet, on attribue au Goncourt Lycéen un caractère frais et au-delà des influences de camaraderie et/ou financière qui semblent polluer les autres prix prestigieux comme le Goncourt. (Mais la liste préselectionnée pour les lectures est tout de même identique à celle du Goncourt...)
Quatre fois le prix Goncourt et le Goncourt lycéen ont récompensé le même ouvrage (Le testament français, Andreï Makine ; Les filles du calvaire, Pierre Combescot ; Un grand pas vers le Bon Dieu, Jean Vautrin et L'exposition coloniale, Erik Orsenna)


Quelques Lauréats :

2005 : Magnus, Sylvie Germain 1997 : Le maître des paons, Jean-Pierre Milovanoff
2004 : Un secret, P. Gimbert 1996 : Instruments des ténèbres, Nancy Huston
2003 : Farrago, Yann Apperry 1995 : Le Testament français, Andreï Makine
2002 : La mort du roi Tsongor, Laurent Gaudé 1994 : Belle-mère, Claude Pujade-Renaud
2001 : La joueuse de Go, Shan Sa 1993 : Canines, Anne Wiazemsky
2000 : Allah n'est pas obligé, Ahmadou Kourouma 1992 : L'île du lézard vert, Edouardo Manet
1999 : Première ligne, Jean-Marie Laclavetine 1990 : Le Petit Prince cannibale, Françoise Lefèvre
1998 : Mille six cents ventres, Luc Lang 1988 : L'exposition coloniale, Erik Orsenna

Retour en haut de page


LE PRIX RENAUDOT

 

Le prix Renaudot tient son nom du médecin de Louis XIII et ami de Richelieu : Théophraste Renaudot, réputé pour être un homme inventif et curieux. Il est notamment à l'origine de grandes institutions comme : les monts de Piété, les petites annonces, l'assistance publique, l'agence pour l'emploi et la Presse.

Le prix Renaudot est un prix français qui a été créé en 1926 par dix critiques littéraires qui attendaient la proclamation faite par le président de l'Académie Goncourt afin de pouvoir écrire leur article sur l'oeuvre primée. Peut-être un peu las d'attendre (les réunions pouvant sérieusement traîner en longueur), l'un des journalistes émit l'idée de créer leur propre prix : "un prix de journalistes, auquel nous donnerions le nom de Théophraste Renaudot, le premier journaliste."
A noter que les membres du Renaudot voulurent immédiatement intégrer une femme dans leur projet (alors que le Goncourt était strictement masculin).

Le prix fémina et le prix interallié seraient créés alors par des personnes "rejetés" par le Renaudot, un peu frustrés de ne pouvoir faire partie de cette aventure, ils créèrent la leur...

Voulant copier leur modèle sur celui du Goncourt : on entre comme Jury du Renaudot par cooptation et les membres sont au nombre de dix.

Ce prix est une sorte de compensation au Prix Goncourt. Il récompense « l’oublié » de l’Académie.
Le nom du lauréat est proclamé au restaurant Drouant en même temps que le Prix Goncourt. Deux livres sont désignés au cas où le lauréat du Renaudot aurait déjà le Goncourt.

Ce prix n'est doté d'aucun montant. Il ne peut récompenser un auteur ayant déjà eu un des cinq grands prix français (Goncourt - Renaudot - Fémina - Intérallié - Médicis) durant les cinq années précédentes.
Le vote a lieu à bulletin secret.


Quelques lauréats :

2005 : Mes mauvaises pensées, Nina Bouraoui 1996 : Un silence d'environ une demi-heure, Boris Schreiber
2004 : Suite française, Irène Némirovsky 1995 : Les Braban, Patrick Besson
2003 : Les âmes grises, Philippe Claudel 1992 : La démence du boxeur, François Weyergans
2002 : Assam, Gérard de Cortanze 1984 : La place, Annie Ernaux
2001 : Céleste, Martine Le Coz 1980 : Les portes de Gubbio, Danièle Sallenave (Printemps froid chroniqué)
2000 : Allah n'est pas obligé, Ahmadou Kourouma 1965 : Les choses, Georges Perec
1999 : L'enfant leopard, Daniel Picouly 1936 : Les Beaux Quartiers, Louis Aragon
1997 : Les voleurs de beauté, Pascal Bruckner 1932 : Voyage au bout de la nuit, Louis-Ferdinand Céline

Retour en haut de page


LE GRAND PRIX DU ROMAN PAR L’ACADEMIE FRANÇAISE

L'Académie Française est une grande institution fondée en 1635 par le Cardinal de Richelieu. Elle s'est elle-même donner deux rôles : "veiller sur la langue française et accomplir des actes de mécénat."
P
our ce qui est de la langue française : l'Académie a été celle qui a fixé la langue, afin d'en faire un langage commun au peuple français. Aujourd'hui, son rôle est de "maintenir les qualités et en suivre les évolutions nécessaires. Elle en définit le bon usage." (notamment en éditant son propre dictionnaire.)

Quant au mécénat, en ce qui concerne les prix littéraires, l'Académie en décerne chaque année une soixantaine. (dont Grand Prix de la Littérature - Prix de la Nouvelle - Prix du Théâtre - Grand Prix de la Littérature Paul Morand - Grand Prix de la Poésie...)

L'Académie française est composée de quarante membres (poètes, écrivains, dramaturges, philosophes, médecins, scientifiques, critiques d'art, militaires, hommes d'Etat ou d'Eglise...) élus par leur pair à vie. Ils sont surnommés "les immortels" (cela vient de la devise "A l'immortalité" ornant le sceau donné à l'Académie par Richelieu.) Leur âge moyen est de 74ans.
Tous les membres doivent porter un habit vert, accompagné d'une cape, d'un bicorne et d'une épée.

Le Grand Prix du Roman est un prix littéraire français, créé en 1918, décerné chaque année, fin octobre, par l'Académie française.
La récompense en 2005 de 7500 €.


Quelques lauréats :

2005 : Le destin de Iouri Voronine, Henriette Jelinek 1997 : La bataille, Patrick Rambaud (L'idiot du village chroniqué)
2004 : Court serpent, Bernard du Boucheron 1996 : Les honneurs perdus, Calixthe Beyala
2003 : Tout est passé si vite, Jean-Noël Pancrazi 1995 : Mourir d'enfance, Alphonse Boudard
2002 : La princesse de Mantoue, Marie Ferranti 1989 : White Spirit, Paule Constant
2001 : Un bien fou, Eric Neuhoff 1982 : Le montage, Vladimir Volkoff
2000 : Terrasse à Rome, Pascal Quignard 1978 : Le nain jaune, Pacal Jardin
1999 : Stupeur et tremblements, Amélie Nothomb 1972 : Les boulevards de ceinture, Patrick Modiano
1998 : Une poignée de gens, Anne Wiazemski 1971 : La gloire de l'Empire, Jean D'Ormesson

Retour en haut de page


LE PRIX MIGUEL DE CERVANTES

 

Le prix Miguel de Cervantes (en espagnol Premio Miguel de Cervantes) est un prix espagnol créé en 1974.
Il est attribué à un auteur de langue espagnole pour l'ensemble de son œuvre. Le prix a été baptisé en l'honneur de Miguel de Cervantes, auteur de Don Quichotte.

Le jury est renouvelé entièrement chaque année. Il est formé par la Real Academia Espanola (équivalent de l'Académie française) : composé du lauréat de l'année précédente, de linguistes universitaires, académiciens...et est remis par le ministre de l'éducation et de la culture.
Le prix est remis en avril, le 23, jour de la commémoration de la mort de Cervantès. Le lauréat reçoit un chèque de 90000 €.


Quelques lauréats :

2005 : 1990 : Adolfo Bioy Casares
2004 : Sanchez Ferlosio 1988 : Maria Zambrano
2003 : Gonzalo Rojas 1987 : Carlos Fuentes
2002 : José Jiménez Lozano 1986 : Antonio Buero Vallejo
2001 : Alvaro Mutis 1984 : Ernesto Sabato
1997 : Guillermo Cabrera Infante 1981 : Octavio Paz
1994 : Mario Vargas Llosa 1979 : Jorge Luis Borges
1993 : Miguel Delibes 1976 : Jorge Guillen

Retour en haut de page


LE PRIX FEMINA

Le prix Femina est un prix littéraire français, créé en 1904 par 22 collaboratrices du magazine La Vie heureuse (aujourd'hui : Femina). Ce prix aurait été créé afin de contrecarrer la règle tacite du Goncourt qui interdirait l'obtention du prix à des femmes. Mais le prix fémina peut tout de même être attribué à un homme.

Le prix est attribué chaque année par un jury exclusivement féminin (composé de 12 personnes) le 1er mercredi de novembre à l'hôtel de Crillon, Paris.

Il existe également un prix femina du roman étranger (créé en 1985) et un prix fémina de l'essai. Tous trois sont remis le même jour.


Quelques lauréats français:

2005 : Asiles de fous, Régis Jauffret 1982 : Les fous de Bassan, Anne Hebert
2004 : Une vie française, Jean-Paul Dubois 1968 : L'oeuvre au noir, Marguerite Yourcenar
2003 : Le complexe de Di, Dai Sijie 1958 : L'empire céleste, Françoise Mallet-Joris
2002 : Les adieux de la reine, Chantal Thomas 1952 : Le souffle, Dominique Rolin
2001 : Rosie Carpe, Marie Ndiaye 1946 : Le temps de la longue patience, Michel Robida
2000 : Dans ces bras-là, Camille Laurens 1931 : Vol de nuit, Antoine de Saint Exupéry
1995 : Classe de neige, Emmanuel Carrère 1929 : La joie, Georges Bernanos
1988 : Le Zèbre, Alexandre Jardin 1905 : Jean-Christophe, Romain Rolland


Quelques lauréats étrangers : Quelques lauréats essayistes :
2005 : Les chutes, Joyce Carol Oates 2005 : L'ensauvagement, Thérèse Delpech
2004 : Sang impur, Hugo Hamilton 2004 : L'indiscrétion des frères Goncourt, Roger Kempf
2003 : La porte, Magda Szabo 2003 : Une saison de machettes, Jean Hatzfeld

Retour en haut de page


LE PRIX DE FLORE

Le prix de Flore est un prix littéraire français créé en 1994 par Frédéric Beigbeder.
Surnommé le "prix des branchés" peut-être parce qu'il cherche à récompenser des auteurs jeunes, au discours parfois controversé, l'esprit rébellion ou parce que son jury est composé de personnes de moins de 50ans...
Le jury est composé de journalistes.
Le prix est remis au mois de septembre de chaque année au café de Flore à Paris.
Le lauréat reçoit, outre une récompense pécuniaire (6100 € pour 2005), un verre de Pouilly fumé gravé à son nom, à consommer tous les jours pendant un an.


Quelques lauréats :

2005 : Boys, boys, boys, Joy Sorman 1997 : Le Chameau sauvage, Philippe Jaenada
2004 : Autobiographie érotique, Bruce Benderson 1996 : le Sens du combat, Michel Houellebecq
2003 : Mammifères, Pierre Mérot 1995 : Le Pas de loup, Jacques A. Bertrand
2002 : Rapport sur moi, Grégoire Bouillier 1994 : Cantique de la racaille, Vincent Ravalec
2001 : L'Empire de la morale, Christophe Donner  
2000 : Mémoire courte, Nicolas Rey  
1999 : Nicolas Pages, Guillaume Dustan  
1998 : Les jolies choses, Virginie Despentes  

Retour en haut de page


LE PRIX DES LECTRICES DE ELLE

Le grand prix des lectrices de Elle est créé en 1970.
La rédaction du magazine Elle effectue une première sélection de livres en privilégiant les premières œuvres, les jeunes auteurs ou les nouveaux éditeurs et en éliminant systématiquement les œuvres déjà récompensées par des grands prix littéraires comme le Goncourt, le Femina, le Médicis, l'Interallié. Puis, tous les mois, un jury de lectrices de Elle sélectionne ses finalistes qui seront lus par les autres jurys pour élire le lauréat.

Quelques lauréats :

2005 : Un secret, Philippe Grimbert 1997 : Un paysage de cendres, Elisabeth Gille
2004 : Les Âmes grises, Philippe Claudel 1996 : Le champ de personne, Daniel Picouly
2003 : A livre ouvert, William Boyd  
2002 : Le pianiste, Wladyslaw Szpilman  
2001 : L'évangile selon Pilate, Eric-Emmanuel Schmitt  
2000 : Le problème avec Jane, Catherine Cusset  
1999 : L'empreinte de l'ange, Nancy Huston  
1998 : Saga, Tonino Benacquista  

Retour en haut de page


LE PRIX INTERALLIE

Le prix Interallié est un prix littéraire français qui a été créé en 1930 par une trentaine de journalistes qui déjeunaient au Cercle Interallié à Paris en attendant les délibérations des dames du Femina. Ils ont alors décidé de décerner leur propre récompense. Son nom vient du lieu même où il a vu jour : le Cercle Interallié. Mais c'est la seule fois où le prix Interallié fut remis à cet endroit, depuis il a voyagé de bars en brasseries, pour se stabiliser depuis 40ans chez Lassere.

Le jury est composé de dix journalistes masculins, auxquels se joint le lauréat de l’année précédente.
Le Prix est remis au début du mois de novembre, après le Prix Goncourt, au restaurant parisien Lasserre. Il récompense un roman écrit par un journaliste.

Note : Il faut signaler que, de longue date, quelques irrévérencieux ont surnommé ce prix littéraire le prix Intergrasset. Cela peut s’expliquer par la forte proportion des « auteurs Grasset » parmi les lauréats (27 sur 70) mais encore par une représentation non négligeable desdits « auteurs Grasset » au sein même du jury et par la moyenne annuelle, dans la présélection publiée par le jury du prix Interallié, de deux ouvrages publiés chez cet éditeur.


Quelques lauréats :

2004 : La fascination du pire, Florian Zeller 1996 : Rhapsodie cubaine, Eduardo Manet
2003 : Windows on the World, Frédéric Beigbeder 1995 : La souille, Franz-Olivier Giesbert
2002 : Les vieillards de Brighton, Gonzague Saint-Bris 1991 : Un long dimanche de fiançailles, Sebastien Japrisot
2001 : Sisters, Stéphane Denis 1988 : Les derniers jours de Charles Baudelaire, Bernard-Henri Lévy
2000 : L'Irresolu, Patrick Poivre d'Arvor 1986 : L'étudiant étranger, Philippe Labro
1999 : Les causes perdues, Jean-Christophe Rufin 1964 : Paris au mois d'août, René Fallet
1998 : Les corrompus, Gilles Martin-Chauffier 1938 : La conspiration, Paul Nizan
1997 : La petite française, Eric Neuhoff 1930 : La voie royale, André Malraux

Retour en haut de page

LE PRIX DU LIVRE INTER

Le Prix du Livre Inter est un prix littéraire crée en 1975.
Il est attribué en mai ou juin par un jury de 24 auditeurs de France Inter sous la présidence d'un écrivain de renom d'après une sélection opérée par les libraires et les auditeurs de la radio.


Quelques lauréats :

2005 : L'étourdissement, Joël Egloff 1997 : Instruments des ténèbres, Nancy Huston
2004 : L'Homme-soeur, Patrick Lapeyre

1996 : Un secret sans importance, Agnès Desarthe

2003 : La Petite Chartreuse, Pierre Péju 1991 : La voyageuse interdite, Nina Bouraoui
2002 : Un soir au club, Christian Gailly 1990 : La petite marchande, Daniel Pennac
2001 : Apprendre à fuir, Laurent Mauvignier 1988 : Mysaire, mysaire, François Salvaing
2000 : Des anges mineurs, Antoine Volodine 1984 : La mémoire d'Abraham, Marek Halter
1999 : En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma 1979 : La Décharge, Béatrix Beck
1998 : La maladie de Sachs, Martin Winckler 1975 : Des demeures et des gens, Catherine d'Etchéa

Retour en haut de page


LE PRIX MEDICIS

Le prix Médicis est un prix littéraire créé le 1er avril 1958 afin de couronner un roman, un récit, un recueil de nouvelles dont l'auteur débute ou n'a pas encore une notoriété correspondant à son talent.
Un jury au départ de 10 personnes (5 femmes et 5 hommes) s'élevant désormais à 12.

Le Médicis étranger est attribué depuis 1970 et le Médicis essai depuis 1985.
Les prix Médicis français et étranger sont remis le dernier lundi de novembre, au Cercle Interallié. Le lauréat reçoit 1000 €.

Quelques lauréats français :

2005 : Fuir, Jean-Philippe Toussaint 1997 : Les septs noms du peintre, Philippe Le Guillou
2004 : La reine du silence, Marie Nimier 1996 : L'organisation, Jean Rolin
2003 : Quatre soldats, Hubert Mingarelli 1995 : Le testament français, Andreï Makine
2002 : Pas un jour, Anne F. Garréta 1993 : Sa femme, Emmanuelle Bernheim
2001 : Le voyage en France, Benoît Duteurtre 1984 : Le diable en tête, Bernard-Henri Levy
2000 : Diabolus in Musica, Yann Apperry 1978 : La vie mode d'emploi, Georges Perec
1999 : Mon grand appartement, Christian Oster 1961 : Le parc, Philippe Sollers
1998 : Le loup mongol, Homeric 1958 : La mise en scène, Claude Ollier

Quelques lauréats étrangers :

2005 : Neige, Orhan Pamuk (Turquie) 1993 : Leviathan, Paul Auster (Etats-Unis)
2004 : Histoire d'une vie, Aharon Appelfeld (Israël) 1991 : Histoire qui fut heureuse puis douloureuse et funeste, Pietro Citati (Italie)
2003 : Le mal de Montano, Enrique Vila-Matas (Espagne) 1990 : Les feux de Bengale, Amitav Ghosh (Inde)
2002 : La tâche, Philip Roth (Etats-Unis) 1989 : La neige de l'amiral, Alvaro Mutis (Colombie)
2001 : La noce du poète, Antonio Skarmeta (Chili) 1988 : Les maîtres anciens, Thomas Bernhard (Autriche)
2000 : Le Fantôme d'Anil, Michael Ondaatje (Canada) 1983 : La route bleue, Kenneth White (Ecosse)
1999 : Le capitaine et les rêves, Bjorn Larsson (Suède) 1980 : Une saison blanche et sèche, André Brink (Afrique du Sud)
1998 : La maison du sommeil, Jonathan Coe (Angleterre) 1978 : L'avenir radieux, Alexandre Zinoviev (Russie)

 

Retour en haut de page


LE PRIX NOBEL DE LITTERATURE

En 1896, un industriel et scientifique : Aflred Nobel meurt et indique dans son testament que ses actifs devront être utilisés pour récompenser, chaque année, la personne qui a conféré à l'humanité le bienfait le plus important dans cinq disciplines : la physique, la chimie, la médecine ou la physiologie, la littérature et la paix.
Les cinq premiers Nobel ont été decernés en 1901. L'attribution des prix se fait début octobre.

Les membres de l'académie suédoise effectuent leur sélection annuelle dans la plus grande discrétion lors de réunions hebdomadaires.
Le Prix Nobel de Littérature peut récompenser indifféremment un poéte, un dramaturge, un romancier, un nouvelliste, un essayiste, de n'importe quelle nationalité et écrivant dans n'importe quelle langue. Le lauréat reçoit plus d'un million d'euros.

Critique du prix Nobel de littérature :
Beaucoup de critiques et de lecteurs pensent que la qualité littéraire n'est pas le seul critère de l'attribution du prix Nobel de littérature. Beaucoup de grands auteurs du XXème siècle ne sont pas parmi les lauréats (Anna Akhmatova, Antonin Artaud, Georges Bataille, Maurice Blanchot, André Breton, Jorge Luis Borges, Paul Celan, Louis-Ferdinand Céline, René Char, Joseph Conrad, Julio Cortázar, Franz Kafka, William Gaddis, James Joyce, Clarice Lispector, Ossip Mandelstam, Robert Musil, Vladimir Nabokov, Fernando Pessoa, Marcel Proust, Gertrude Stein, Marina Tsvétaieva, William Carlos Williams, Virginia Woolf). Le bilan est encore plus mauvais pour les régions moins favorisées par le comité. Un seul auteur africain noir Wole Soyinka a été couronné. D'autres auteurs de premier rang comme Ngugi wa Thiong'o ou Nurrudin Farah doivent patienter encore


Quelques lauréats :

2005 : Harold Pinter 1982 : Gabriel Garcia Marquez
2004 : Elfriede Jelinek 1978 : Isaac B. Singer
2003 : John Maxwell (J.M.) Coetzee 1971 : Pablo Neruda
2002 : Imre Kertész 1969 :Samuel Beckett
2001 : V.S. Naipaul 1968 : Yasunari Kawabata
2000 : Gao Xingjian 1957 : Albert Camus
1999 : Günter Grass 1954 : Ernest Hemingway
 

1949 : William Faulkner

1997 : Dario Fo 1911 : Maurice Maeterlinck

Retour en haut de page


LE PRIX DECEMBRE

Ce prix français a été créé en 1989. Anciennement appelé prix Novembre il a changé de dénomination lorsqu'il a changé de mécène en 1999. Ce prix se veut être un "anti Goncourt" en récompensant un livre publié en marge des grands éditeurs et des circuits commerciaux. On dit d'ailleurs de ce prix qu'il est "anti conformiste".

Il est décerné fin octobre/début novembre. La récompense pour le prix décembre était de 30 000 € en 2005.


Quelques lauréats :

2005 : Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig 1998 : Les particules élémentaires, Michel Houellebecq
2004 : Sarinagara, Philippe Forest 1997 : La compagnie des spectres, Lydie Salvayre
2003 : Univers, univers, Régis Jauffret 1996 : Loués soient nos seigneurs, Régis Debray
2002 : Corps du roi, Pierre Michon 1995 : Les grandes blondes, Jean Echenoz
2001 : Le cri du sablier, Chloé Delaume 1994 : L'air de la guerre, Jean Hatzfeld
2000 : Camille, Anthony Palou

1993 : La belle jardinière, Eric Holder

1999 : Voyage au bout de la France, Claude Askolovitch  

Retour en haut de page


LE PRIX RELAY

En 1978, Hachette Détail crée sous le label « Prix Ulysse », un Prix Littéraire permettant de distinguer, à l'attention d'un public très large, un livre remarquable par ses qualités de style et par son sens de l'imaginaire.
Depuis la création de l'enseigne Relais H en 1984, ce prix, devenu le Prix Relay du Roman d'Evasion, est décerné par un jury de personnalités et de professionnels du Voyage et de l'Evasion.

Le prix est remis durant le mois de juin.

Quelques lauréats :

2005 : Les chevaliers du royaume, David Camus  
2004 : Chinchilla, Elizabeth Hennebert  
2003 : L'accordeur de piano, Daniel Mason  
2002  
2001  
2000 : Balzac et la petite tailleuse chinoise, Dai Sijie  
   
   

Retour en haut de page


PRIX YVES GIBEAU

Le prix Yves Gibeau a été nommé ainsi en hommage à l'écrivain français du même nom ("Allons z'enfants"), également reconnu comme ayant tenu pendant plusieurs années la rubrique mots croisés du magazine l'express.

Le prix Yves Gibeau est décerné par un jury composé d'élèves volontaires d'établissements du second degré qui se réunissent tout au long de l'année lors de débats. Ils doivent choisir leur roman préféré parmi une sélection de cinq ouvrages.

Le jury récompense une œuvre littéraire parmi cinq ouvrages d'auteurs contemporains (parus aux éditions de poche).

Quelques lauréats :

2005  
2004 : Et si c'était vrai..., Marc Lévy  
2003 : Balzac et la petite tailleuse chinoise, Dai Sijie  
   
   
   
   
   

 

Retour en haut de page


LE PRIX PULITZER

Pulitzer était un journaliste d'origine hongroise souvent en opposition avec le gouvernement américain.

Créé en 1904 mais opératoire depuis 1917, ce prix américain donne des récompenses dans plus de vingt disciplines différentes (journalisme, musique, poésie, photographie)

Les membres ne peuvent y voter que trois fois avant d'être remplacés. Le tiers des jurés est donc remplacé chaque année.
Le jury est composé de critiques littéraires, d'académiciens, d'éditeurs et d'écrivains.

Le prix est remis en avril et le lauréat reçoit un chèque de 5000 €.


Quelques lauréats :

2005 : Gilead, Marylinne Robinson 1997 : Martin Dressler : The tale of an American Dreamer, Steven Millhauser
2004 : The know world, Edward P. Jones 1991 : Rabbit at rest, John Updike
2003 : Middlesex, Jeffrey Eugenides 1988 : Beloverd, Toni Morrison
2002 : Empire Falls, Richard Russo 1983 : La couleur pourpre, Alice Walker
2001 : The amazing adventures of Kavalier & Clay, Michael Chabon 1981 : La conjuration des imbéciles, John Kennedy Toole
2000 : Interpreter of Maladies, Jhumpa Lahiri 1963 : The reivers, William Faulkner
1999 : Les heures, Michael Cunningham 1953 : Le viel homme et la mer, Ernest Hemingway
1998 : American Pastoral, Philip Roth 1948 : Tales of the South Pacific, James A. Michener

Retour en haut de page


LE STREGA

Créé en 1947, à Rôme, par un groupe d'industriels.
Jury permanent de 400 personnalités du monde intellectuel italien : écrivains, journalistes, éditeurs, grandes personnalités de la culture italienne.
Prix remis en juillet. Le lauréat reçoit un chèque de 5000 €.

Quelques lauréats :

2005 : Il viaggiatorre notturno, Maurizio Maggiani 1958 : Sessanta racconti, Dino Buzzati
2004 : Une douleur parfaite, Ugo Riccarelli 1952 : I racconti, Alberto Moravia
2003 : Vita, Melania G. Mazzucco 1950 : Le bel été, Cesare Pavese
2002 : Non ti muovere, Margaret Mazzantini  
2001 : Via Gemito, Domenico Starnone  
2000 : N. , Ernesto Ferrero  
1981 : Le nom de la rose, Umberto Eco  
1979 : La chiave a stella, Primo Levi  

Retour en haut de page


LE GEORG-BÜCHNER-PREIS

Récompense les écrivains de langue allemande.

Un jury qui a une rotation annuelle équivalente à celle du Pulitzer (un tiers des jurés remplacés par an). Le jury est la Deutsche Akademie, un conseil élargi à deux autres organismes : le ministère d'Etat de Hesse et la municipalité de la ville de Darmstadt : ministres, maires et académiciens élisent ensemble le lauréat.

Prix remis en octobre. Récompense un auteur pour l'ensemble de son oeuvre. Le lauréat reçoit un chèque de 40 000 €.


Quelques lauréats :

Paul Celan Elfriede Jelinek
Hans Magnus Enzensberger  
Günter Grass  
Heinrich Böll  
Thomas Bernhard  
Elias Canetti  
Peter Handke  
Friedrich Dürrenmatt  

Retour en haut de page


LE MAN BOOKER PRIZE

Créé en 1969.
L'auteur récompensé doit appartenir au Commonwealth ou à l'Irlande.
Un prix annexe, pour tous les auteurs vivants a été créé en 2005. Et un autre pour la Russie, en 1992.

Le jury est renouvelé entièrement chaque année, il est composé de critiques littéraires, d'académiciens, d'éditeurs et d'écrivains.
Il récompense un livre de fiction avec un chèque de 50000 livres.


Quelques lauréats :

2005 : The sea, John Banville 1989 : Les vestiges du jour, Kazuo Ishiguro
2004 : La ligne de beauté, Alan Hollinghurst 1982 : La liste de Schindler, Thomas Keneally
2003 : Vernon God Little, DBC Pierre 1981 : Les enfants de minuit, Salman Rushdie
2002 : L'histoire de Pi, Yann Martel 1980 : Rites de passage, William Golding
2001 : Véritable histoire du gang Kelly, Peter Carey 1978 : La mer, la mer, Iris Murdoch
2000 : Le tueur aveugle, Margaret Atwood 1974 : Le conservateur, Nadine Gordimer
1999 : Disgrâce, J.M Coetzee 1972 : G, John Berger
1998 : Amsterdam, Ian McEwan 1971 : Dans un état libre, V.S Naipul

Retour en haut de page


LE NATIONAL BOOK AWARD

Créé en 1950 par plusieurs éditeurs américains afin de faire découvrir les grandes oeuvres américaines et d'augmenter la popularité de la lecture en général. Ce prix est remis durant le mois de mars.

Le Jury est tenu dans le plus grand secret. On ne connaît l'identité des jurés qu'une fois le prix décerné. Cette confidentialité est permise notamment grâce à un roulement des jurés effectué chaque année. Le jury est composé de critiques littéraires, d'académiciens, d'éditeurs et d'écrivains.

Le National Book donne plusieurs récompenses : roman, poésie, littérature jeunesse et essai.
Le lauréat reçoit un chèque de 10000$.


Quelques lauréats :

2005 : Europe Centrale, William T. Vollmann 1985 : Bruit de fond, Don DeLillo
2004 : The news from Paraguay, Lily Tuck 1982 : Coeur de lièvre, John Updike
2003 : Le grand incendie, Shirley Hazzard 1974 : La couronne de plume et autres nouvelles, Isaac Bashevis Singer
2002 : Three Junes, Julia Glass 1970 : Eux, Joyce Carol Oates
2001 : Les corrections, Jonathan Franzen 1965 : Herzog, Saul Bellow
2000 : En Amerique, Susan Sontag 1963 : La mort d'Urban, J.F Powers
1995 : Le théâtre de Sabbath, Philip Roth 1955 : A fable, William Faulkner
1992 : De si jolis chevaux, Cormac McCarthy 1950 : L'homme au bras d'or, Nelson Algren

Retour en haut de page


LE PRIX THURBER

Créé en 1996, le prix Thurber tient son nom de l'humoriste James Thurber, connu pour ses dessins animés et ses nouvelles (auteur de La vie secrète de Walter Mitty et Le sexe pourquoi faire, entr'autres).

Le Jury est composé de trois juges écrivains, journaliste, critiques.
Il distingue une oeuvre humoristique et récompense son auteur d'un chèque de 5000 $.

 

Quelques lauréats :

2005 : America (The book), Jon Stewart 1997 : Coyote VS Acme, Ian Frazier
2004 : No way to treat a First Lady, Christopher Buckley  
2003  
2002  
2001 : Me talk pretty one day, David Sedaris  
2000  
1999 : The Onion for Our Dumb Century (magazine satirique)  
1998  

Retour en haut de page


LES PRIX DU FESTIVAL DE COGNAC

Deux prix sont remis pendant le festival du film policier de Cognac.

Prix du premier roman policier :
Créé en 1984, en partenariat avec les éditions du Masque.
Ce Prix du roman policier est destiné à révéler de nouveaux auteurs. Le jury se prononce à partir de manuscrits, le lauréat sera publié dans la collection du Masque.
Le prix est décerné en avril. Ne pas confondre avec le prix polar de Cognac.

Le Grand Prix du Roman Noir :
Créé en 1999, il décerne deux prix (remis en avril) : français et étranger. Le Jury est composé de 7 à 8 personnes change tous les ans (écrivains, acteurs, cinéastes, journalistes).
La différence avec le prix du roman policier du festival de cognac, c'est que ce prix est décerné à des auteurs confirmés.


Quelques lauréats :

Prix du premier roman policier : Le Grand Prix du Roman Noir (français):
2005 : Dernier frisson, Bernard Jourdain 2005 : L'homme aux lèvres de saphir, Hervé Lecorre
2003 : Bons baisers au purgatoire, Anne Cecili 2004 : Carmelita, Bernard Mathieu
2002 : L'instinct maternel, Barbara Abel 2003 : Passe-temps pour les âmes ignobles, Louis Sander
1994 : Des lapins et des hommes, Olivier Seigneur 2002 : Nos fantastiques années fric, Dominique Manotti
1986 : Les jeux de l'amour et de la mort, Fred Vargas 2001 : Le chant de bouc, Chantal Pelletier
  2000 : L'homme à l'envers, Fred Vargas
Le Grand Prix du Roman Noir (étranger) :  
2005 : Soul circus, George P. Pelecanos  
2004 : Heartwood, James Lee Burke  
2003 : Le jardin des pendus, Ian Rankin 2001 : Un nommé Peter Karras, George Pelecanos
2002 : 1974, David Peace 1999 : Le couperet, Donald E. Westlake

Retour en haut de page



LE PRIX POLAR DE COGNAC



Créé en 1996, remis au mois d'octobre pendant le salon du roman noir. Le prix est décerné à une oeuvre francophone.
Un comité de lecture selectionne une vingtaine d'ouvrages qui sont alors soumis à un jury de 6 personnes (des anonymes).


Quelques lauréats :

2005 : Le pacte rouge, Olivier Descosse 1997 : La mort du poisson rouge, José Giovanni
2004 : La position du missionnaire, Jean-Paul Jody 1996 : Le miroir des allumés, Jacques Humbert
2003 : Trois souris aveugles, Mikaël Ollivier  
2002 : Chaton : trilogie, Jean-Hughes Oppel  
2001 : Purgatoire, Jean-Michel Lambert  
2000 : Le sang des sirènes, Thierry Serfaty  
1999 : Mortels abîmes, Marc Sich  
1998 : Mises à mort, Danielle Thiery  

Retour en haut de page


PRIX DU QUAI DES ORFEVRES

Créé en 1946 pour rapprocher policiers, magistrats et avocats. Il couronne un roman policier inédit de langue française.

Le jury est composé d'une vingtaine de personnes, sous la présidence de Monsieur le Directeur de la Police judiciaire.

Tous les manuscrits soumis à la lecture sont tenus dans l'anonymat. Le secrétaire général reçoit entre 60 à 85 manuscrits anonymes, accompagnés d'une enveloppe fermée où se trouvent les indications concernant le candidat. Il fait une préselection d'une trentaine d'ouvrages qu'il soumet aux lecteurs de la Librairie Arthème FAYARD. Une nouvelle sélection d'une douzaine de manuscrits est effectuée. Puis le secrétaire général et le directeur littéraire de FAYARD en retiennent 6 qui seront soumis au choixde Membres du Jury.
Le vote est effectué fin septembre par bulletin secret, et le directeur de la police s'ocupe du dépouillement.

L'ouvrage choisi par la jury est alors publié par la librairie FAYARD au tirage minimum de 50.000 exemplaires. Fin novembre, juste avant la sortie de l'ouvrage primé, Monsieur le Préfet de la Police proclame, lors d'un cocktail, le nom du lauréat et le titre de son roman.


Quelques lauréats :

2005 : Les violons du Diable, Jules Grasset  
2004 : Les Sarments d'Hippocrate, Sylvie M. Jema  
2003 : Le bandit n'était pas manchot, Jérôme Jarrige  
2002 : Creve l'écran, André Klopmann  
2001 : Le fond de l'âme effraie, Guy Langlois  
2000 : Pierres de sang, André Arnaud  
1983 : Périls en la demeure, Maurice Perisset  
1978 : Le sang des Atrides, Pierre Magnan  


Retour en haut de page


PRIX POLAR SNCF

Créé en 2000, ces prix sont attribués (roman français et roman européen) par 1200 lecteurs à travers toute la France.
A travers l'année, des débats sont organisés autour des oeuvres.

L'ensemble de la production de polars est envoyée à trois secretaires généraux : Christine Ferniot (journaliste pour Lire et Télérama), Alain Regnault (bibliothécaire à la Bibliothèque des Littératures Policières) et Pierrette Bras (responsable du service du livre et des bibliothèques du Comité Central d'Entreprise de la SNCF). Ils préselectionnent une vingtaine d'ouvrages qu'ils envoient à la commission.
La Commission (15 professionnels des métiers de la justice et de l'écriture du genre : vice-président de tribunal, lieutenant de police, scénariste de fictions policières, médecin légiste...) préselectionne 4 à 6 polars pour chaque catégorie. Cette dernière sélection est envoyée aux douze comités de lecture régionaux qui doivent attribuer des notes selon une fiche d'évaluation.
Une fois la moyenne effectuée on obtient le meilleur polar français et le meilleur polar européen.

En 2004, le prix s'enrichit d'une nouvelle catégorie : le prix polar européen.

Le lauréat reçoit une carte de libre circulation sur le réseau SNCF en 1er classe valable en France pendant un an.


Quelques lauréats :

Premier polar : Polar français :
2004 : Plus petit que moi tu meurs, Pascale Ferroul 2004 : Etoiles cannibales, Claude Amoz
2003 : E-Zone, Alain Le Grand 2003 : Balagan, Alexandra Schwartzbrod
2002 : Braquages, Christian Roux 2002 : Royal cambouis, Colin Thibert
2001 : Romicide, Gianni Pirozzi 2001 : Le Bal des cagoles, Philippe Carrese
2000 : Le pied rouge, François Muratet 2000 : Otelo, Bernard Mathieu
   
   
Polar européen :  
2004 : Le coeur de dragon, Andy Oakes  
   


Retour en haut de page


PRIX 813

Créé en 1981 par les membres de la revue 813 (Les Amis de la littérature policière).
Aujourd'hui 813 est l'association la plus célèbre du monde polardeux et compte plus de 800 membres.
Les prix (français et étrangers) sont remis par les abonnés.


Quelques lauréats :

Français : Etranger :
1999 : Pars vite et reviens tard, Fred Vargas Mystic river, Dennis Lehanne
   
   

Retour en haut de page


PRIX SANG D'ENCRE

Créé en 1995 à l'occasion du festival du roman policier Sang d'Encre de Vienne (en Isère), qui se déroule mi-novembre.
Il s'est enrichit d'une catégorie "Prix Sang d'Encre lycéen" en 1999.


Quelques lauréats :

Prix Sang d'Encre : Prix Sang d'Encre des lycéens :
2005 : 2005 :

2004 :

2004 : Sous les vents de Neptune, Fred Vargas
2003 : Averse d'Automne, Romain Slocombe & Nébuleuse.org, Colin Thibert 2003 : La nuit des bras cassés, Maurice Gouiran
2002 : L'âme du mal, Maxime Chattam 2002 : Chaton : trilogie, Jean-Hughes Oppel
2001 : N'oublie pas d'avoir peur, Marc-Alfred Pellerin 2001 : Paris parias, Thierry Crifo
2000 : Vox, Dominique Sylvain 2000 : Gangsta rap, Marc Villard
1999 : Nécroprocesseurs, Jacques Vettier 1999 : L'homme à l'envers, Fred Vargas
1998 : Ténèbre, Jean-Hughes Oppel  
1997 : Le Caveau, Claude Amoz  
1996 : Chourmo, Jean-Claude Izzo  
1995 : Sombre Sentier, Dominique Manotti  


Retour en haut de page

PRIX BRAM STOCKER

Ce prix fût nommé Bram Stocker en l'honneur de l'écrivain du même nom reconnu pour son roman Dracula.

Ce prix a été créé en 1988 afin de récompenser les oeuvres de fantasy et d'horreur. Il est remis par l'association Horror Writers of America.


Quelques lauréats :

2005 : In the lost Room, Peter Straub 1990 : L'échiquier du mal, Dan Simmons
2004 : Les enfants perdus, Peter Straub 1989 : Le silence des agneaux, Thomas Harris
2003 : The night class, Tom Piccirilli 1988 : Misery, Stephen King
2002 : American Gods, Neil Gaiman  
2000 : Mr. X, Peter Straub  
1999 : Sac d'os, Stephen King  
1997 : La ligne verte, Stephen King  
1996 : Zombi, Joyce Carol Oates  

Retour en haut de page


GRAND PRIX DE L'IMAGINAIRE

Ce prix a été créé en 1974, il est attribué en novembre. Il s'appelait au départ Le Grand Prix de la Science-Fiction Française. Il a été renommé Grand Prix de l'imaginaire en 1992 lorsque le Prix Apollo a disparu : A ce moment-là, le prix s'est étoffé de plusieurs catégories, ne se limitant plus seulement aux oeuvres françaises et s'adaptant à la fusion fréquente du genre SF avec d'autres (fantastique, horreur, fantasy).

Il récompense un roman francophone et un roman étranger, une nouvelle française et une nouvelleétrangère, un roman jeunesse, il ya également le Prix Jacques Chambon de la traduction, le Prix Wojtek Siudmak du graphisme, le meilleur Essai, un Prix Spécial, le Prix européen.
Depuis 1999, il est décerné lors du festival Utopiales de Nantes.

Le jury est composé d'auteurs, de critiques, de traducteurs, d'artistes, de directeurs littéraires ou de simples lecteurs.


Quelques lauréats :

Français : Etranger :
2006 : La horde du contrevent, Alain Damasio 2006 : La séparation, Christopher Priest
2005 : Transparences, Ayerdhal 2005 : Perdido Street Station, China Mieville
2004 : Dreamericana, Fabrice Colin 2004 : Celtika, Robert Holdstock
1996 : Les racines du mal, Maurice G. Dantec 2003 : La tour des rêves, Jamil Nasir
1994 : Les guerriers du silence, Pierre Bordage 1998 : Imajica, Clive Barker
1988 : Opération “Serrures carnivores”, Serge Brussolo 1992 : L'heure du Loup, Robert R McCammon
1987 : Rituel du mépris, Antoine Volodine  
1986 : Les vautours, Joël Houssin  
   
   
Jeunesse : 2004 : Cyberpan, Fabrice Colin
2006 : Coeur d'encre, Cornelia Funke 2000 : La fille au chien noir, Gudule
2005 : Mosa Wosa, Nathalie Le Gendre 1995 : Le voleur d'éternité, Clive Barker


Retour en haut de page


PRIX LOCUS

Créé en 1971, il est décerné par les lecteurs du magazine américain Locus (fondée en 1968). Il récompense Roman, novella, novellette, premier roman, jeunesse, nouvelle, recueil, anthologie, essai. Ce prix est considéré comme le troisième plus grand prix concernant la Science-Fiction.

Au départ remis courant juillet, il semble être désormais remis en septembre. Les récompenses dans les catégories Horreur et Jeunesse semblent être remises de façon aléatoire, à moins que la catégorie horreur ne soit tout simplement arrêtée au profit de la catégorie jeunesse...


Quelques lauréats Roman SF:

2005 : The Baroque Cycle / The Confusion : The System of the world, Neal Stephenson 1990 : Hyperion, Dan Simmons
2004 : Ilium, Dan Simmons 1983 : Foundation's Edge, Isaac Asimov
2003 : The years of rice and salt, Kim Stanley Robinson 1979 : Dreamsnake, Vonda N. McIntyre
2002 : Passage, Connie Willis 1977 : Where late the sweet birds sang, Kate Wilhem
2001 : Le dit d'Aka, Ursula Le Guin 1975 : The Dispossessed, Ursula K. LeGuin
2000 : Le cryptonomicon, Neal Stephenson 1974 : Rendez-vous avec Rama, Arthur C. Clarke
1999 : To say nothing of the dog, Connie Willis 1973 : The Gods Themselves, Isaac Asimov
1998 : The rise of Endymion, Dan Simmons 1971 : Ringworld, Larry Niven

Quelques lauréats Roman Fantasy :
  1995 : Brittle Innings, Michael Bishop
2004 : Paladin des Âmes, Lois McMaster Bujold 1994 : Green Mars, Kim Stanley Robinson
2003 : The scar, China Miéville 1991 : Tehanu, the last book of earthsea, Ursula K. Le Guin
2002 : American Gods, Neil Gaiman 1986 : Trumps of doom, Roger Zelazny
2001 : A storm of Swords, George R. R. Martin 1984 : The mist of Avalon, Marion Zimmer Bradley
2000 : Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban, J.K Rowling 1981 : Lord Valentine's Castle, Robert Silverberg
1999 : A clash of kings, George R. R. Martin 1980 : Harpist in the wind, Patricia A McKillip
1998 : Earthquake Weather, Tim Powers 1978 : The Silmarillion, J.R.R. Tolkien

Quelques lauréats Premier Roman :
2005 : 1995 : Gun, With occasional music, Jonathan Lethem
2004 : Down and out in the magic kingdom, Cory Doctorow 1994 : Cold Allies, Patricia Anthony
2003 : A Scattering of Jades, Alexander C.Irvine 1989 : Desolation road, Ian McDonald
2002 : Kushiel's Dart, Jacqueline Carey 1987 : The Hercules Text, Jack McDevitt
2001 : Mars Crossing, Geoffrey A. Landis 1986 : Contact, Carl Sagan
2000 : The silk code, Paul Levinson 1984 : Tea with the Black Dragon, R.A. MacAvoy
1999 : Brown girl in the ring, Nalo Hopkinson 1983 : Courtship Rite, Donald Kingsbury
1998 : The Great Wheel, Ian R. MacLeod 1982 : Starship & Haiku, Somtow Sucharitkul

Quelques lauréats Jeunesse / Dark Fantasy/Horreur :

JEUNESSE DARK FANTASY / HORREUR
2005 : 1999 : Sac d'os, Stephen King
2004 : The wee free men, Terry Pratchett 1997 : Desperation, Stephen King
2003 : Coraline, Neil Gaiman 1996 : Expiration Date, Tim Powers
  1995 : Fires of Eden, Dan Simmons
  1994 : The golden, Lucius Shepard
  1991 : L'heure des sorcières, Anne Rice
  1989 : Those who hunt the night, Barbara Hambly
   

Retour en haut de page


PRIX NEBULA

Créé en 1965. Il est décerné début mai par les membres de la Science-Fiction and Fantasy Writers Academy of America (SFWA) : soit l'ensemble des auteurs américains SF (environ 1400). Un prix qui est donc décerné par des professionnels, ce qui explique la considération plus “élitiste” que l'on attribue à ce prix. (alors que le prix hugo est considéré comme plus “grand public”)

Il récompense un roman, une nouvelle (selon la longueur, catégorie divisée en trois sous catégorie : novellas, novellette et short story), un scénario.

Plusieurs autres prix sont remis pendant le weekend des Nebula. Mais ils sont considérés comme à part (ils ne sont pas remis lors du Banquet Officiel) :
Le Damon Knight Memorial Grand Master.
Il récompense un auteur vivant pour l'ensemble de son oeuvre.
Les sélectionnés pour le Grand Master sont choisis par le Président du SFWA, le lauréat doit être élu ensuite à la majorité par les membres du SFWA et les anciens présidents.
Le Bradbury Award, créé en 1992, il tire son nom du célèbre auteur de Science-fiction et fantasy Ray Bradbury. Ce prix récompense le meilleur scénario. Seulement trois lauréats cités sur le site officiel (Terminator 2 de James Cameron (1992) ; Babylon 5 de J. Michael Straczynski (1999) et 2000X - Tales of the Next Millennia de Yuri Rasovsky et Harlan Ellison (2001)). Sûrement parce que cette récompense a été remplacé par le Script Award Nebula...
L'Author Emeritus, créé en 1995 afin de distinguer les auteurs de l'ancienne génération qui n'auraient pas connus le succès et la reconnaissance de leur talent comme ils l'auraient dû.
Le lauréat du Author Emeritus doit faire un discours lors du Banquet Officiel, s'il ne peut pas être présent, il est récompensé comme The Author of Distinction.
Prévu pour 2006, le prix Andre Norton (Ecrivain de SF notamment récompensé du Grand Master en 1984, qui a beaucou contribué à la littérature jeunesse de genre fantastique, auteur de Witch World series), pour une oeuvre de SF ou de Fantasy Jeunesse.


Quelques lauréats Catégorie Roman :

2004 : Paladin des Âmes, Lois Mc Master Bujold 1993 : Mars la rouge, Kim Stanley Robinson
2003 : The speed of dark, Elizabeth Moon 1992 : Le grand livre, Connie Willis
2002 : American Gods, Neil Gaiman 1988 : Falling Free, Lois McMaster Bujold
2001 : Saga de l'Empire Skolien, Quantum Rose, Catherine Asaro 1986 : Speaker for the Dead, Orson Scott Card
2000 : L'échelle de Darwin, Greg Bear 1984 : Neuromancien, William Gibson
1999 : La parabole des talents, Octavia E. Butler 1979 : Les fontaines du Paradis, Arthur C. Clarke
1998 : La paix éternelle, Joe Haldeman 1972 : Les Dieux eux-mêmes, Isaac Asimov
1997 : La lune et le Roi Soleil, Vonda N. McIntyre 1968 : L'Intersection Einstein, Samuel R. Delany
1996 : Slow River, Nicola Griffith 1965 : Dune, Frank Herbert

Quelques lauréats Catégorie Scénario :

2005 :
2004 : Le Seigneur des Anneaux : le Retour du Roi, (adaptation de Tolkien) Fran Walsh, Philippe Boyens & Peter Jackson
2003 : Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours, (adaptation de Tolkien) Fran Walsh, Philippe Boyens, Steven Sinclair & Peter Jackson
2002 : Le Seigneur des Anneau : La Communauté de l'Anneau, (adapt de Tolkien) Fran Walsh, Philippe Boyens & Peter Jackson
2001 : Tigre & Dragon, (adapt de Du Lu Wanf) James Schamus, Kuo Jung Tsai & Hui-Ling Wang
2000 : Galaxy Quest, Robert Gordon & David Howard
1999 : Le sixième sens, M. Night Shyamalan
 

Quelques lauréats Grand Master et Auteur émérite :
GRAND MASTER   AUTHOR EMERITUS
2006 : Harlan Ellison 1989 : Ray Bradbury 2005 : William F. Nolan
2005 : Anne McCaffrey

1988 : Alfred Bester

2004 : Charles Harness
2004 : Robert Silverberg 1987 : Isaac Asimov 2003 : Katherine MacLean
2003 : Ursula K. Le Guin 1986 : Arthur C. Clarke 2001 : Robert Sheckley
2001 : Philip José Farmer 1984 : Andre Norton 2000 : Daniel Keyes
2000 : Brian W. Aldiss 1981 : Fritz Leiber 1999 : William Tenn
1999 : Hal Clement (Harry Stubbs) 1977 : Clifford D. Simack  
1997 : Jack Vance 1976 : Jack Williamson  
1996 : A.E. Van Vogt 1975 : Robert A. Heinlein  

Retour en haut de page


PRIX HUGO

Prix créé en 1953 (premier prix en SF), il est nommé ainsi en l'hommage à Hugo Gernsback qui introduisit la littérature de science-fiction en 1911. Cet homme est également le fondateur de plusieurs revues spécialisées dans le genre SF dont Amazing Stories en 1926 et Science Wonder Stories en 1929.

Ce prix est remis lors de la convention WorldCon. Le lauréat est élu par un vote de milliers de membres de la World Science Fiction Society (WSFS)
Les lauréats ne peuvent être que des auteurs anglo-saxons.
Le prix Hugo récompense plusieurs catégories littéraires : Best Novel ; Best Novella ; Best Novellette ; Best Short Story ; Best Related Book ; Best Dramatic Presentation, Long Form ; Best Dramatic Presentation, Short Form ; Best Professional Editor ; Best Professional Artist ; Best SemiProzine ; Best Fanzine ; Best Fan Writer ; Best Fan Artist ; Best Web Site

Est également descerné pendant les Prix Hugo, le Prix John W. Campbell. Il n'est pas un Hugo (n'est pas présidé par le WSFS). Il est donné à un Nouvel Ecrivain.


Quelques lauréats Catégorie Roman :

2005 : Jonathan Strange & Mr Norrell, Susanna Clarke 1979 : Les fontaines du Paradis, Arthur C. Clarke
2004 : Paladin des Âmes, Lois McMaster Bujold 1977 : When late the Sweet Birds Sang, Kate Wilhelm
2003 : Hominids, Robert J. Sawyer

1971 : Ringworld, Larry Niven

2002 : American Gods, Neil Gaiman 1969 : Stand on Zanzibar, John Brunner
2001 : Harry Potter et la coupe de feu, J.K. Rowling 1968 : Seigneur de Lumière, Roger Zelazny
1990 : Hyperion, Dan Simmons 1963 : Le Maître du Haut Château, Philip K.Dick
1985 : Neuromancien, William Gibson 1960 : Starship Troopers, Robert A. Heinlein
1983 : Fondation foudroyée, Isaac Asimov 1954 : Fahrenheit 451, Ray Bradbury
1981 : The Snow Queen, Joan D. Vinge 1953 : The Demolished Man, Alfred Bester

Quelques lauréats Longs Métrages :
2005 : Les Indestructibles, Brad Bird 1991 : Edward aux mains d'argent, Tim Burton 1980 : Alien, Ridley Scott
2004 : le Retour du Roi, Peter Jackson 1990 : Indiana Jones et la dernière croisade, Steven Spielberg 1979 : Superman : le film, Richard Donner
2003 : Les Deux Tours, Peter Jackson 1987 : Aliens, James Cameron 1978 : Star Wars, George Lucas
2002 : La communauté de l'Anneau, Peter Jackson 1986 : Retour vers le futur, Robert Zemeckis 1975 : Frankenstein Junior, Mel Brooks
2001 : Tigre et Dragon, Ang Lee 1985 : 2010, Peter Hyams 1974 : Woody et les robots, Woody Allen
2000 : Galaxy Quest, Dean Parisot 1984 : Le retour du jedi, George Lucas 1973 : Abattoir 5, George Roy Hill
1999 : The Truman Show, Peter Weir 1983 : Blade Runner, Ridley Scott 1972 : Orange Mécanique, Stanley Kubrick
1992 : Terminator 2, James Cameron 1981 : L'Empire contre-attaque, George Lucas 1969 : 2001 Odyssée de l'espace, Stanley Kubrick

Retour en haut de page


PRIX BOB MORANE

Créé en 1999, il est décerné par des professionnels francophones. lors du festival du livre de l'Imaginaire de Bruxelles.
Plusieurs récompenses sont attribuées : Francophone, étranger, Nouvelle, BD française, BD étrangère, Coup de coeur.

 


Quelques lauréats :

Francophones Etranger :
2005 : La lune n'est pas pour nous, Johan Heliot 2005 : Le livre des cendres, Mary Gentle
2004 : La saison des sorcières, Roland C.Wagner 2004 : Le mythe d'Er ou le Dernier voyage d'Alexandre le Grand, Javier Negrete
2003 : La ligue des héros ou comment lord Kraven ne sauva pas l'empire, Xavier Mauméjan 2003 : American Gods, Neil Gaiman
2002 : L'évangile du serpent, Pierre Bordage 2002 : Le folie de Dieu, Aquilera
2001 : L'ogresse, Michel Pagel 2001 : Sans parler du chien ou Comment nous retrouvâmes enfin la potiche de l'évêque, Connie Willis
2000 : Confessions d'un automate mangeur d'opium, Fabrice Colin et Mathieu Gaborit 2000 : ex aequo :
Des milliards de tapis de cheveux, Andreas Eschbach
Les Biplans de D'Annunzio, Luca Masali

Retour en haut de page

UTOPIALES FESTIVAL INTERNATIONAL DE SCIENCE-FICTION

Festival créé en 1999, il regroupe plusieurs prix littéraires, cinématographiques et BD, tournant autour du thème de la science-fiction et du fantastique.

Le prix Utopia, créé en 1988, se déroule jusqu'en 2001 lors du festival International organisé au futuroscope de Poitiers, ensuite il s'organise à Nantes. Il récompense un écrivain pour l'ensemble de son oeuvre.
Le Prix Julia Verlanger, créé en 1980 en l'honneur de Julia Verlanger - Eliane Grimaître, est attribué pendant le festival Utopiales depuis 1992. Il récompense une oeuvre de SF, fantastique.
Le Prix Art & Fact récompense un travail sur l'illustration.
Le Prix Spécial du Jury BD.
Le Prix Cinéma du Jury et le Prix Cinéma du Public.
Le Méliès d'Argent court et long métrage.
Le Prix Jules Verne, prix créé en 1958, il récompense « le roman scientifique où l'imagination dépasse les connaissances humaines de l'heure présente, mais où l'inspiration est guidée par une documentation sûre et un esprit averti, sinon des certitudes, du moins des possibilités de l'invention ».
Le Grand Prix de l'Imaginaire.



Quelques lauréats :

PRIX UTOPIA PRIX JULIA VERLANGER
2005 : James Morrow 2005 : Le livre de Cendres, Mary Gentle
2004 : Michael Moorcock 2004 : Haute-Ecole, Sylvie Denis
2003 : Norman Spinrad 2003 : La voie du sabre, Thomas Day
2002 : Robert Silverberg 1999 : Neverwhere, Neil Gaiman
2001 : Christopher Priest 1994 : Les guerriers du silence, Pierre Bordage
2000 : Frederik Pohl 1993 : Les chroniques d'Alvin le Faiseur, Orson Scott Card
1999 : Brian Aldiss 1991 : La Belgariade, David Eddings
1998 : Jack Vance 1988 : Le portrait du mal, Graham Masterton

Retour en haut de page

PRIX ARTHUR C. CLARKE

Prix créé en 1987 afin de récompenser les oeuvres de SF de Grande-Bretagne. Il est attribué par la British Science Fiction Association, la Science Fiction Fondation et The Science Museum. Une seule catégorie est récompensé : le roman.
Le lauréat reçoit une plaque nominative et un chèque d'une valeur équivalente à l'année du prix (pour 2004, il reçoit 2004£, soit environ 2800 €)



Quelques lauréats :

2004 : Quicksilver, Neal Stephenson 1996 : Féerie, Paul Mc Auley
2003 : La séparation, Christopher Priest 1995 : Mise en abyme, Pat Cadigan
2002 : Bold as love, Gwyneth Jones 1994 : Vurt, Jeff Noon
2001 : Perdido street station, China Miéville 1993 : Body of glass, Marge Piercy
2000 : Disctraction, Bruce Sterling 1991 : Le pays de Cocagne, Colin Greenland
1999 : Dreaming in smoke, Tricia Sullivan 1989 : Unquenchable fire, Rachel Pollack
1998 : Le moineau de Dieu, Mary Doria Russell 1988 : The Sea and summer, George Turner
1997 : The Calcutta chromosome, Amitav Ghosh 1987 : La servante écarlate, Margaret Atwood

Retour en haut de page

LE PRIX DES LIBRAIRES

Créé en 1955. Le Prix des Libraires est patronné par la Fédération Française Syndicale de la Librairie (FFSL). Plusieurs centaines de libraires professionnels de France et des pays francophones (Suisse, Belgique, Québec,...) participent au vote.


Quelques lauréats :

2005 : Korsakov, Eric Fottorino 1971 : Kamouraska, Anne Hébert (Un habit de lumière)
2004 : Groom, François Vallejo  
2003 : La mort du roi Tsongor, Laurent Gaudé  
2002 : Pars vite et reviens tard, Fred Vargas  
1999 : La chambre des officiers, Marc Dugain  
1997 : Sundborn ou Les jours de lumière, Philippe Delerm  
1990 : Rires d'hommes entre deux pluies, Claude Duneton  

Retour en haut de page

PRIX MASTERTON

Créé en 2000 par la revue Science-Fiction magazine, il est nommé ainsi en hommage à l'écrivain Graham Masterton. Jury de professionnels (écrivains, critiques, directeurs de collections)



Quelques lauréats :

Roman francophone : Roman étranger :
2005 : Arlis des forains, Mélanie Fazi 2005 : Coldheart Canyon, Clive Barker
2004 : Nuit de colère, Francis Berthelot 2004 : Black Flag, Valerio Evangelisti
2003 : Pandémonium, Johan Heliot 2003 : Picatrix – l'échelle pour l'enfer, ValerioEvangelisti
2002 : ex aequo :
Le village qui dort, Jean-Pierre Andrevon
L'aigle de sang, Jean-Christophe Chaumette
2002 : Mémoire truquée, Dean Koontz
2001 : L'arpenteur de mondes, Jean-Christophe Chaumette 2001 : Galilée, Clive Barker
2000 : Irrintzina, Philippe Ward 2000 : Le corps exquis, Poppy Z. Brite

Retour en haut de page


PRIX LITTERAIRE
DU FESTIVAL DU FILM FANTASTIQUE DE GERARDMER (FANTASTIC'ARTS)

Comme son nom l'indique, ce prix littéraire est attribué durant le festival Fantastic'Arts De Gerardmer (créé en 1994 et se déroulant fin janvier). Le prix a été créé en

Il récompense un manuscrit (donc pas encore publié) littéraire de genre fantastique - SF.

Quelques lauréats :

2005 : Le mort-homme, Denis Bretin 1997 :
2004 : Immortalis, Elias Jabre 1996 : Les Mécaniques des Ombres, Benjamin Legrand
2003 : Le 5 ème Règne, Maxime Williams 1995 : Le chien qui rit, Anne Duguël
2002 : Wonderlantz, Jean-Luc Bizien 1994 :
2001 : 1993 :
2000 : 1992 :
1999 : La Maison Usher ne chutera pas, Pierre STOLZE 1991 :
1998 : Les Mères Noires, Pascal Françaix 1990 :

Retour en haut de page



LE PRIX DE LA PETITE EDITION (Par le site Zazieweb)

Pris sur le site http://www.zazieweb.fr/ :

"Lancé en octobre 2002 à l'occasion de Lire en Fête, [...] le Prix de la petite édition souhaite aider chaque année à la diffusion et à la promotion des auteurs et ouvrages (romans - journal - bd... tous genres confondus) de la petite édition, avec un jury composé des lecteurs du site.

Pendant une année, sur un forum dédié, et en mode " passe-livre " !

Six titres emblématiques de la petite édition sont sélectionnés en juin/juillet en partenariat avec les éditeurs et également sur propositions/repérages de lecteurs… Ces ouvrages sont envoyés pour lecture en septembre à cinq lecteurs volontaires parmi les lecteurs actifs du site, pour ouvrir les échanges. Chaque lecteur recevant les six titres de la part des différents éditeurs.
Ces livres sont disponibles sur demande adressée à Zazieweb en " passe-livre " pour les lecteurs qui souhaitent les lire et ainsi faciliter la circulation des ouvrages et le vote final. (
Le mode passe-livre est accessible aux lecteurs actifs (20 lectures minimum passées en rubrique lecture) - Le livre est alors adressé à un premier lecteur. Ce lecteur accepte d'adresser après lecture, par voie postale à ses frais et dans un délais raisonnable le livre à un autre lecteur qui en fera la demande… (et ainsi de suite…) et à communiquer les coordonnées de ce second lecteur à Zazieweb afin de suivre cette chaîne de lecture du livre et à pouvoir indiquer sur le forum les pseudos des lecteurs qui ont actuellement le livre en lecture. Le pseudo du second lecteur est indiqué sur le forum pour qu'on puisse facilement le contacter par email, via son espace personnel…)

L'ensemble des lecteurs peut proposer une critique et voter, établir une liste "coups de cœur" des titres sur leur espace personnel. Cette liste est affichée également en temps réel à partir de la page d'accueil du site. Le classement affiché en temps réel est clos fin Juin. Le forum reste ouvert à la discussion entre lecteurs/auteurs/éditeurs et permet l'archive des débats !

Chaque ouvrage bénéficie d'une page de présentation sur le site qui vient s'enrichir des commentaires de lecteurs… Chaque éditeur dispose également d'une page de présentation sur le site avec ses coordonnées, voire d'un article ou reportage-portrait réalisé dans la partie Magazine de Zazieweb.

[...] Zazieweb assure l'organisation, la communication Presse et la promotion de l'événement.

Les dates :
Lancement officiel et communication lors de l'opération nationale Lire en Fête : Septembre - Octobre 2005
Sélection des titres et envoi aux lecteurs : Septembre - Octobre 2005
Ouverture du forum dédié : Octobre 2005
Participation des lecteurs, échanges et rencontres : Octobre > Juin 2005
Communication et annonce du Prix, clôture des votes : 30 Juin 2006
Le Forum reste ouvert aux débats et échanges !

Pourquoi la Petite Edition ? Parce que qui dit " petit éditeur " dit souvent belle découverte ! Et que la plupart du temps ces petites maisons d'édition disposent de moins de moyens, de temps ou de " savoir-faire marketing " que les " grandes " pour se faire connaître… Parce que certaines d'entre elles ont traversé il y a peu, l'épreuve du feu ! Depuis toujours Zazieweb s'efforce de promouvoir la petite édition…. Souvent ce sont les lecteurs eux-mêmes qui commentent leurs trouvailles sur le site ! Depuis peu Zazieweb propose d'ailleurs une visibilité à ces " petites " maison d'édition : le livre en jeu, les pages éditeurs, l'échange de bannières et bientôt le magazine… autant de moyens pour les faire mieux connaître… Toutes ces raisons donc plus une : chez Zazieweb on aime bien les petits éditeurs !

Charte du e-lecteur : S'engager à lire livres. - Rédiger pour chacun sur Zazieweb une note de lecture ou un court texte, et le proposer sur le Forum de la petite édition - Participer à ce forum dédié à la petite édition, échanger avec d'autres lecteurs. - S'engager sur la durée du prix ! (Début et ouverture du forum : Octobre 2005, clôture du vote 30 juin 2005), mais pas forcément de manière régulière ! - Afficher une liste " coups de cœur " sur son espace perso des 6 titres, en indiquant une notation.

Charte de l’éditeur - Sélectionner avec Zazieweb le titre. - L'éditeur s'engage à expédier 5 exemplaires du même titre à 5 lecteurs différents pour lesquels Zazieweb lui fournira les coordonnées. (Ces lecteurs francophones peuvent se trouver dans le monde entier - d'où l'intérêt également en terme de diffusion !). - L'éditeur est invité également à communiquer sur le prix !

Charte Zazieweb - Organisation du prix de la petite édition. - Communication (par tous les moyens !) sur le prix, les éditeurs participants, etc. - Mise en place du forum dédié et listes sur les espaces personnels. - Lancement du Prix chaque année au moment de Lire en fête et communication institutionnelle + communication web - Communication sur la remise du prix en juin.

Quelques lauréats (les trois premiers de chaque année) :

2005 :
Mémoires de griot, Siré Camara & Anne Bosher (Editions Points de suspension)
Jérôme d'Alphagraph. Tome 1, Nylso (Editions Flblb)
Journal 1918-1919, Mireille Havet (Editions Claire Paulhan)
 
2004 :
Chimères, Nuala O'Faolain (Editions Sabine Wespieser éditeur)
Elle est debout sur mes paupières, Cécile Clozel (K Editions)
Attends, Jason (Editions Atrabile)
 
2003 :
Une trop bruyante solitude, Lionel Tran, Valérie Berge & Ambre (Editions 6 pieds sous terre)
Lettres à Anna Teskova (Prague 1922 - Paris 1939), Marina Tsvetaeva (Editions Clémence Hiver)
Malach-Ha-Mawis (L'ange de la mort), Nathalie Constans (Editions Mauvaise Graine)

Retour en haut de page



LE PRIX AKUTAGAWA

Créé en 1935, par Kikuchi Kan (directeur du magazine Bungei Shunju) pour rendre hommage à l'écrivain Akutagawa Ryunosuke, ce prix est remis deux fois par an (janvier et juillet).
Les oeuvres récompensées par ce prix sont des nouvelles littéraires parues dans un magazine ou un journal et écrites par de jeunes ou prometteurs écrivains. Le lauréat du prix Akutagawa reçoit une montre ainsi qu'une bourse d'un million de yens.
Le prix Akutagawa est certainement le prix littéraire le plus prestigieux au Japon. (Equivalent du Goncourt Français)

Quelques lauréats :

  1958 : Gibier d'élevage, Kenzaburo Oe
2004 : ex aequo
Le dos que j'ai envie de frapper, Risa Wataya
Serpent à la langue percée, Hitomi Kanehara
1955 : L'averse, Junnosuke Yoshiyuki
1997 : La lumière du détroit, Hitonari Tsuji 1952 : Rapport sur un certain journal de Kokura, Seichô Mastumoto
1991 : La grossesse, Yoko Ogawa 1949 : Le fusil de chasse, Inoué Yasushi
1975 : Le cap, Kenji Nakagami 1936 : Le Boddhisattva de la grande merci, Jun Ishikawa
   
   
   

Retour en haut de page

 


PRIX AURORA

L'association canadienne de la Science-Fiction et du fantastique a créé en 1980 le Prix Aurora. Jusqu'en 1991, seul un prix était remis chaque année, et il récompensait principalement une carrière artistique.
Depuis 1991, le prix Aurora est remis dans 10 catégories : 6 prix remis par des professionnels (3 français et 3 anglais), 3 prix remis par le public. Et le prix en hommage à la carrière remis à la fois par les professionnels et le public.
La remise des prix a lieu début juillet.

Les Awards sont financés par des donations, les votes sont fait gratuitement. Il n'y a pas de fond permanent.

Prix Aurora pour l'oeuvre, l'accomplissement d'une vie
Meilleur livre en langue anglaise/Meilleur livre en langue française
Meilleure nouvelle en langue anglaise/Meilleure nouvelle en langue française
Meilleur ouvrage (magazine, anthologie...) en langue anglaise/Meilleur ouvrage (magazine, anthologie...) en langue française
Accomplissement artistique
Accomplissement fanique

Meilleur livre de langue anglaise

2005 : WolfPack, Edo van Belkom 1997 : Starplex, Robert J. Sawyer
2004 : Blind Lake, Robert Charles Wilson 1995 : Lumière virtuelle, William Gibson
2003 : Permanence, Karl Schroeder 1994 : Nobody's son, Sean Stewart
2002 : In the company of others, Julie E. Czerneda 1993 : Passion Play, Sean Stewart
2001 : The snow queen, Eileen Kernaghan 1990 : West of January, Dave Duncan
2000 : Flashforward, Robert J. Sawyer 1989 : Mona Lisa s'éclate, William Gibson
1999 : Darwinia, Robert Charles Wilson 1987 : Le feu vagabond, Guy Gavriel Kay
1998 : Black Wine, Candas Jane Dorsey 1982 : Judgement of Dragons, Phyllis Gotlieb

Meilleur livre de langue française

2005 : Les Mémoires de l'Arc, Michèle Laframboise 1997 : La rose du désert, Yves Meynard
2004 : Phaos, Alain Bergeron 1996 : Les voyageurs malgré eux, Elisabeth Vonarburg
2003 : Les revenants de Fomalhaut, Jean-Louis Trudel 1995 : La mémoire du lac, Joël Champetier
2002 : Les transfigurés du Centaure, Jean-Louis Trudel 1994 : Chronoreg, Daniel Sernine
2001 : Demain, les étoiles, Jean-Louis Trudel 1993 : Chroniques du pays des mères, Elisabeth Vonarburg
2000 : Samiva de Frée, Francine Pelletier 1992 : Ailleurs et au Japon, Elisabeth Vonarburg
1999 : Corps-machines et rêves d'anges, Alain Bergeron 1991 : Histoire de la Princesse et du Dragon, Elisabeth Vonarburg
1998 : L'Odyssée du Pénélope, Jean-Pierre Guillet 1990 : L'oiseau de feu, Jacques Brossard

 

Retour en haut de page

 


PRIX MEMORIAL PHILIP K. DICK

Créé en 1983, ce prix a la particularité de récompenser exclusivement des oeuvres de science fiction et de fantasy américains, qui sont directement sortis en édition de poche (comme l'ont été les ouvrages de K. Dick).
Ce Prix est soutenu financièrement par la Philadelphia Science Fiction Society.
Les prix sont remis durant le mois de mars.

Deux prix sont remis : au premier et au deuxième qui ont remporté le plus de votes.

Quelques lauréats :

2005 : Life, Gwyneth Jones
Special citation : Apocalypse Array, Lyda Morehouse
1996 : Les vaisseaux du temps, Stephen Baxter
Special citation : At the city limits of fate, Michael Bishop
2003 : Carbone modifié , Richard K. Morgan
Special citation : Dante's equation, Jane Jensen
1995 : Headcrash, Bruce Bethke
Special citation : Carlucci's Edge, Richard Paul Russo
2002 : The mount, Carol Emshwiller
Special citation : Les scarifiés, China Miélle
1994 : Mysterium, Robert Charles Wilson
Special citation : Inagehi, Jack Cady
2001 : La nef des fous , Richard Paul Russo
Special citation : Divine Intervention, Ken Wharton
1989 : Subterranean Gallery, Richard Paul Russo
Special citation : On my way to paradise, Dave Wolverton
2000 : Avance rapide, Michael Marshall Smith
Special citation : Evolution's darling, Scott Westerfield
1987 : Drôles de jouets, Patricia Geary
Special Citation : Memoire, Mike McQuay
1999 : Vacuum diagrams, Stephen Baxter
Special citation : La Tour des rêves, Jamil Nasir
1984 : Neuromancien, William Gibson
Special citation : The Wild Shore, Kim Stanley Robinson
1998 : 253 : The print remix, Geoff Ryman
Special citation : Pages perdues, Paul di Filippo
1983 : Les voix d'Anubis, Tim Powers
Special citation : Tea with the Black Dragon, R. A. MacAvoy
1997 : The troika, Stepan Chapman
Special citation : Acts of Conscience, William Barton
1982 : Software, Rudy Rucker
Special citation : The Prometheus man, Ray Faraday Nelson

 

Retour en haut de page


CALENDRIER DES REMISES DE RECOMPENSES :

Janvier
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Septembre
Octobre
Novembre
Prix des Deux Magots
National Book Award
Prix Pulitzer
Prix Nebula
Le Prix de la petite édition (ZazieWeb)
Le Strega
Prix Locus
Prix Nobel de la Littérature
Prix décembre
Prix littéraire de Fantastic'Arts
Prix Memorial Philip K. Dick
Prix Miguel de Cervantes
Prix du livre Inter
Prix Akutagawa
Le prix de Flore
Le Georg-buchner Preis
Prix Goncourt
Prix Akutagawa
Prix littéraires du Fesitval de Cognac
Prix Aurora
Prix Polar de Cognac
Prix Goncourt des lycéens
Grand Prix du Roman de l'Académie française
Prix Renaudot
Prix Femina
Prix Interallié
Utopiales
Grand Prix de l'Imaginaire
Prix Sang d'encre
Prix Médicis
Prix Quai des Orfèvres

Retour en haut de page


Sources :

Sources diverses Sites officiels des prix
Wikipedia http://www.prix-litteraires.net/ http://www.academie-goncourt.fr/
http://www.garcianieto.com/cervantes.htm http://www.gdlfnac.com/ (goncourt des lycéens)
Lire : http://www.lire.fr http://www.renaudot.com/
http://www.quarante-deux.org/ http://www.lesdeuxmagots.fr/pages/cafe.html
http://www.cafardcosmique.com/ http://www.academie-francaise.fr/
  http://www.prix-interallie.com/~sl280254/f/index.php?c=13
  http://www.radiofrance.fr/divers/thematiques/radiodulivre/livreinter/
  http://nobelprize.org/literature/
  http://www.pulitzer.org/
  http://www.strega.it/premio.html
  http://www.themanbookerprize.com/
  http://www.nationalbook.org/
  http://www.thurberhouse.org/program/adlt_prize.html
  http://www.festival.cognac.fr/
  http://www.editions-fayard.fr/Actualite/FrActualite.asp?Base=/Actualite/PQO/Prix_Orfevre2.htm (prix quai des orfèvres)
  http://www.polar.sncf.com/polar/sections/public
  http://www.noosfere.org/gpi
  http://www.sfwa.org (SFWA, prix Nebula)
  http://www.interaction.worldcon.org.uk/hugo.htm (prix hugo)
  http://www.utopiales.org
  http://www.locusmag.com/SFAwards/Db/Locus.html (Locus)
  http://www.zazieweb.fr/site/prixpetiteedition.php?edition=2006
  http://www.sentex.net/~dmullin/aurora/ (Aurora)
  http://www.philipkdickaward.org/
  http://www.relay.fr/

Retour en haut de page