5/5 : un sombre classique du genre

Joy division, closerCloser (1980)

Label : Factory

Genre : Dark New Wave Punk

Sites non officiels : http://www.enkiri.com/joy/joy_division_f.html et http://members.aol.com/lwtua/joydiv.htm

Pays: Grande bretagne

Un wallpaper Joy Division ? Par ici !

Groupe tout d'abord appelé The Stiff Kittens puis Warsaw (par rapport au titre Warszawa de l'album Low de David Bowie (Ziggy Stardust ; Reality ; The man who sold the world). Finalement ils se nommeront Joy Division pour éviter la confusion avec un autre groupe. Un nom faisant référence à un camp de femmes juives, durant la Seconde Guerre mondiale, qui étaient forcées à se prostituer pour les soldats de l'armée allemande, tel que le décrit le livre The House of Dolls, sorti en 1955.
Après le suicide du chanteur et parolier Ian Curtis, le groupe devient New Order.

Second et dernier album de Joy division, Closer est un classique de la dark new wave post punk. Extrèmement sombre de par ses sonorités et la voix grave désepérée de Ian Curtis. Enregistré peu avant son suicide, cet album est le testament d'un homme trahi par l'humanité et pour qui la vie n'était qu'une interminable agonie.

Dès la première écoute, vous deviendrez vite dépendant. La rythmique des titres, la densité de la musique ainsi que la voix caverneuse de Curtis nous plonge dans un abîme d'où l'on ne peut ressortir indemne. La basse et la batterie soulignent avec vigueur la discordance de la guitare et du clavier. Absent sur leur premier album "Unknown pleasure", le clavier donne une teinte plus obscure encore aux chansons.

"A means to an end" est le titre incontournable de l'album. Détresse et souffrance sont mis en musique avec une démesure et une lucidité déconcertantes. Une ambiance glaciale et morbide se distille au fil de l'album pour atteindre l'apogée avec "The eternal" et "Decades". Impossible de décrocher ses oreilles de ce son hypnotisant. Inquiétant et étrange, Joy division nous apprend à faire face à notre souffrance et nos questionnement.

Un film est sorti en 2007 sur Ian Curtis, leader de Joy Division : Control réalisé par Anton Corbijn.

Discographie : Joy Division

1979 unknown pleasures ; 1980 Closer